Table de salon en marqueterie de Paul Sormani

Elle ouvre en ceinture par deux tiroirs dont un formant écritoire et un tiroir latéral. Elle repose sur des pieds galbés.

Riche décoration de bronzes ciselés tels que chutes à tête de bêlier, guirlandes de laurier, cartouche, feuilles d'acanthe....

Dessus de marbre brêche rosé, bordé d’une galerie ajourée.

Par PAUL SORMANI, 10, rue Charlot, PARIS (non signée).

Cet ébéniste et ciseleur de renom a orné ce meuble d'une riche décoration de bronzes ciselés et dorés: draperies, bagues à triglyphes, joncs enrubannés cernant les tiroirs, astragale, les rosaces cachant les entrées de serrures.

Venu d'Italie pour s'installer en France, c'est à partir de 1854, rue du Temple, qu'il élabore la fabrication de meubles "d'une qualité d'exécution de tout premier ordre " inspirés des styles Louis XV et Louis XVI. Puis à partir de 1867, établi rue Charlot, Sormani connaît la consécration, devenant l'un des grands noms de l'ébénisterie du second Empire.

L'impératrice Eugénie, femme de Napoléon 3 a décoré ses palais de belles créations par Paul Sormani. Ses meubles de style Louis XV et XVI étaient très recherchés parmi la grande bourgeoisie Parisienne.

Ce meuble est directement inspiré d'une table réalisée par JF Oeben conservée à la Wallace collection, London.

Epoque Naopoleon 3, vers 1880.

References:
Les Ébénistes du XIX Siècle, 1795-1889, 1965, Denise Ledoux-Lebard
France Antiquités magasine N° 136: le Mobilier Sormani.

Artiste: Paul SORMANI